Expression - Création Lambert |

L’espace d’expression de Création Lambert, Agence de communication globale en Dordogne Périgord
RSS Feed

Comment optimiser le référencement naturel?

Dimanche avr 5, 2009

Le référencement naturel (ou référencement organique) procure entre 30 et 40 % du trafic d’un site. L’optimisation du référencement naturel est donc indispensable pour améliorer la visibilité de votre site.

Quatre étapes-clés sont à prévoir pour atteindre un tel objectif :

  • 1°) La sélection des mots-clés
  • 2°) L’optimisation technique du site
  • 3°) L’optimisation éditoriale
  • 4°) L’amélioration du netlinking (échange de liens)

1°) La sélection des mots-clés

Le choix des mots-clés sur lesquels vous souhaitez apparaître est primordial. Grâce à eux, vous pouvez cibler très précisèment les visiteurs potentiels de votre site. Sélectionnez des expressions, plutôt que des mots-clés seuls. Des recherches trop générales ne vous raméneront pas des visiteurs qualifiés. Ciblez plutôt des recherches très précises qui correspondent exactement à ce que vous proposez. Dans le même ordre d’idée, si votre marché est très localisé, ciblez des recherches géographiques, avec des noms de villes ou de régions. De plus, utilisez le vocabulaire que votre public est susceptible d’utiliser, et non pas le vocabulaire que vous utilisez en tant que professionnel.

Comment procéder ? : Il faut tout d’abord établir la liste des mots-clés utilisés par les internautes, tout en tenant compte des critères suivants :

  • Volumétrie : nombre d’occurrences du mot-clé dans le site.
  • Hiérarchie : classement des mots-clé dans la page d’accueil du site, les titres, intertitres, mots surlignés, textes, URL…
  • Expressions connexes : en relation avec le secteur d’activité.
La corrélation des trois critères va accroître le positionnement du site dans le système de classement du moteur de recherche.

Un excellent outil pour analyser vos mots clés : www.outiref.com. Pour un mot clé donné, ce site fournit les résultats suivants :

  • Le nombre de résultats sur les moteurs
  • Le positionnement de votre site
  • Les sites les mieux référencés
  • Le contenu des pages les mieux référencées
  • Des termes connexes

Le meilleur outil pour obtenir de nouvelles suggestions de mots clés : Google Adwords Keyword tool. Ce générateur de mots clés recense de façon automatique une liste de requêtes courantes effectuées sur le moteur de recherche de Google, en rapport avec le mot clé que vous avez saisi.

2°) L’optimisation technique du site

a) Respecter les standards du web

Utiliser du code HTML valide et conforme aux standards Web est un premier pas vers un site optimisé pour les moteurs de recherche.

Une utilisation correcte des différents niveaux de lecture (titres, sous-titres, paragraphes, listes, tables, etc.) et des mises en valeur du texte est très appréciée par les moteurs. Le contenu des balises de titre (<h1>, <h2>, <h3>) influence le positionnement d’une page. Il faut également veiller à ce que la chronologie soit respectée (pas de <h2> avant <h1>) et que les balises ne soient pas utilisées abusivement (tout un paragraphe dans les balises de titre). Une grande importance est aussi accordée au texte entouré de balises de mise en évidence <strong> ou <em>.

b) Utiliser judicieusement les mots clés

Ensuite, optimisez chaque page individuellement avec une expression clé spécifique pour chacune d’elle. Par ordre d’importance, un moteur de recherche va analyser les mots contenus dans :

  1. le titre de votre page (Google confirme que la balise <title> est utilisée par Google dans son algorithme de classement. )
  2. les titres de vos paragraphes
  3. les liens de cette page
  4. le contenu de vos textes (plus la densité de ces mots-clés dans vos textes sera grande, meilleur sera votre référencement).
  5. les légendes de vos images (balise “Alt”). Si votre site comporte peu de texte et beaucoup d’images, il est impératif de compléter les balises “Alt” de toutes vos images pour avoir une chance de figurer dans les résultats des moteurs de recherche. Le fait de compléter ces balises permet dans tous les cas de gagner de la pertinence.

c) Renseigner les métadonnées

Les “meta-tags” (”keywords” et “description”) et le “title-tag” sont des balises de code HTML qui décrivent le contenu d’une page Web (méta = information sur l’information), même si l’importance qui leur est accordée varie d’un moteur à l’autre. Pour espérer un bon positionnement dans les moteurs de recherche, il est recommandé d’optimiser le contenu de ces balises.

  1. Le contenu du title-tag (<title></title>) ne doit pas être une simple succession de mots clés, mais bien une expression ayant du sens. Le titre est en effet utilisé pour l’affichage des résultats de recherche et apparaît également dans le cadre de la fenêtre du navigateur lors de l’affichage de la page. Le titre doit être spécifique à chaque page. Un titre optimisй est un titre succinct (entre 5 et 10 termes – 70 caractиres), efficace, lisible et être cohérent par rapport au contenu.
  2. La balise <meta name=”description”> permet de présenter un résumé du contenu de la page. Elle est d’autant plus importante qu’elle est très souvent retenue en plus du titre pour présenter les pages lors de l’affichage des résultats après une requête dans un moteur de recherche. Faute de description, le moteur risque d’afficher le début du code html de la page, ce qui n’aura guère de sens pour l’internaute. La taille de la description ne devrait pas dépasser 250 caractères. Il s’agit d’une zone idéale pour y loger un texte clair et attractif qui doit reprendre quelques mots clés essentiels. La description doit être spécifique à chaque page. La description META permet d’améliorer le taux de clic sur une page, mais elle n’a aucune incidence sur son classement dans les résultats de recherche.
  3. La balise <meta name=”keywords”>. Elle n’est plus utilisée par Google, contrairement à d’autres moteurs de recherche. Elle permet d’ajouter quelques mots importants et signifiants pour décrire un site. Pour les choisir, la question est la suivante: quels sont les mots qu’un internaute va le plus spontanément utiliser pour trouver un contenu spécifique sur un moteur de recherche? Un mot clé ne doit pas être répété plusieurs fois au risque de voir les moteurs de recherche pénaliser le site. Par contre, on peut proposer plusieurs orthographes différentes (masculin et féminin, singulier et pluriel, majuscules et minuscules ou encore les fautes d’orthographe les plus courantes). Comme la description, les mots-clés seront, au moins en partie, spécifiques à chaque page.
  4. Les contenus alternatifs : Le contenu alternatif désigne un contenu intégré à un élément non-textuel (image par exemple) et sert à décrire cet élément lorsque ce dernier ne peut être interprété correctement.

3°) L’optimisation éditoriale

Les robots des outils de recherche lisent le texte des pages de votre site. Il est primordial de retrouver dans votre contenu les principales expressions sur lesquelles vous souhaitez vous positionner. Et plus le contenu textuel de votre site sera pertinent et traitera au mieux le thème (dans tous ses aspects), meilleur sera le positionnement de votre site.

Pour être efficace, chaque mot-clé doit apparaître plusieurs fois dans la page (critère de densité) et de préférence à des endroits stratégiques (titres, premiers paragraphes, liens). On évitera d’utiliser les mots-clé abusivement (répétition intempestive, énumération, etc.), ce qui conduira à un résultat inverse à celui attendu (éjection du site de l’index des moteurs). Il faut donc contrôler la densité des mots-clés. L’indice de densité est le nombre d’occurrences du mot divisé par le nombre total des mots présents dans le contenu. Exemple: pour une page de 100 mots, si le mot est répété 2 fois, l’indice de densité sera de 2%. Un bon indice de densité se situe entre 2% à 7% pour les mots clés. Un excellent outil pour mesurer la densité des mots : http://www.outiref.com/.

Les moteurs n’accordent pas la même importance à tout le contenu d’une page: les premières phrases auront plus de poids que les dernières. Il vaut donc mieux mettre les informations importantes dans les permières phrases. Cette façon d’organiser le contenu est appelée “pyramide inversée”: on commence par la conclusion et les idées directrices que l’on développe ensuite.

Vos contenus doivent répondre à trois exigences :

  1. Fournir une information de qualité,
  2. Valoriser votre entreprise,
  3. Être pertinents pour les moteurs de recherche.

Un contenu trop faible ou trop riche peut réduire votre visibilité.

Il n’y a pas de limite minimum de texte, néanmoins un site trop graphique ou sans texte ne comprenant donc pas de mots clés, freinera fortement votre visibilité. C’est ce qui explique qu’il soit si difficile de bien positionner un site internet n’ayant que deux ou trois pages.

Un texte trop long peut également être dommageable, vos mots clés seront en effet perdus dans la masse et leur coefficient réduit considérablement (un mot dans un texte qui en comprend 500 = 1/500ème alors que le même mot dans un texte qui en comprend 3.000 est réduit à 1/3000 ème).

Les 5 paramètres d’optimisation :

a) Les trois premières lignes (30-50 premiers mots) du contenu rédactionnel doivent être optimisées, elles sont les plus importantes. 
Ce contenu stratégique doit reprendre:

  • le nom de votre entreprise
  • les mots clés de votre activité
  • le descriptif du contenu

b) La mise en relief consiste à :

  • aérer le contenu
  • insérer des paragraphes courts
  • organiser le contenu à l’aide de « puces »
  • mettre en gras (<B> </B>)
  • coder les titres en HTML (<Hn> </Hn>) – la balise H1 ayant le plus de poids
  • intégrer des liens pour donner du poids à vos mots clés et jouer sur la réputation des pages cibles…

La mise en relief permet d’aider la lecture de l’internaute et des moteurs de recherche !

c) L’indice de densité est le nombre d’occurrences du mot divisé par le nombre total des mots présents dans le contenu.
 Exemple : pour une page de 100 mots, si le mot est répété 2 fois, l’indice de densité sera de 2%. 
Un bon indice de densité se situe entre 2% à 7% pour les mots clés.
 Un excellent outil pour mesurer la densité des mots : www.outiref.com.

d) Le champ lexical de vos mots clés doit être exploité au maximum. Pensez à décliner la racine du mot au pluriel, au singulier, au futur, au conditionnel, au féminin, voire même aux fautes d’orthographe. Utilisez ces mots dans vos titres (balise TITLE et balise H1, H2, etc.), dans les liens (balise A), dans les attributs ALT des images (balise IMG) et bien sûr dans le texte.

e) Un thème par page (de 100 mots descriptifs) est préférable à une longue page qui traite de différents sujets. Cela permet à l’internaute d’avoir une vue plus englobante du sujet traité plutôt qu’une information éparpillée et d’en dégager l’idée principale. 
Idem pour les moteurs de recherche. Et pour l’impression.

4°) L’amélioration du netlinking (échange de liens)

Puisque plus de 30% à 40% des visites sont issues des échanges de liens entre partenaires, une stratégie de netlinking est essentielle pour bien positionner votre site Web dans le résultat des moteurs de recherche

Le netlinking (ou échange de liens) est une stratégie qui consiste à créer un programme d’affiliation avec vos partenaires pour échanger des liens de qualité et vous faire citer dans d’autres sites. L’objectif est d’accroitre de manière significative le nombre de liens entrants (backlinks) sur vos pages afin d’améliorer votre positionnement, votre visibilité sur la toile et par conséquent votre fréquentation. Notez toutefois que cette stratégie n’est efficace que si les échanges visent des partenaires qui partagent les mêmes thématiques et dont le site bénéficie d’une bonne notoriété. Plus un site est populaire aux yeux des moteurs de recherche, plus il est intéressant d’obtenir un lien de sa part.

L’échange de liens permet également d’améliorer la popularité de votre site auprès des moteurs de recherche, exprimée en partie par le Pagerank.

 Pour obtenir des liens, vous avez essentiellements 3 solutions :

  1. vous enregistrez dans les annuaires (annuaire thématiques, régionales, d’entreprises,…)
  2. faire des échanges de liens avec d’autres sites (de préférence, du même domaine). Sollicitez vos partenaires, vos fournisseurs, vos distributeurs, etc.)
  3. faire parler de vous, en offrant du contenu qui soit suffisamment original pour que d’autres est envie de le citer sur leur site

Il est très important que les liens qui pointent vers votre site internet comporte les mots-clés que vous avez choisis. Par exemple, lorsque que vous inscrirez votre site dans un annuaire, pensez à mettre des mots-clés dans le titre de votre site (car généralement ce titre sera utilisé comme lien vers votre site).

Vérifiez régulièrement la validité des liens : pour wordpress il existe l’excellent plugin Link Broken Checker et pour les autres utilisez les sites onlines : W3C link Checker.

Sources :
http://www.awt.be/web/ebu/index.aspx?page=ebu,fr,foc,100,102
http://www.ujjef.com/index.php?idRubrique=9&Action=LireArticle&idArticle=2516
http://www.action-redaction.com/optimiser-ses-pages-internet.htm
http://www.milega.net/site-internet/conseils-pour-votre-projet-de-site-internet/le-referencement-de-votre-site-internet.html
http://www.pole-positions.net/default.asp?file=45

1 Commentaire »

Bonjour,
Merci pour ce petit rappel, c’est assez bien résumé.
Bon courage

juin 2nd, 2009 | 9 h 59 min
Laissez un commentaire

Commentaire